» L’homme est un animal social », Aristote.

Il a toujours vécu en communauté entouré de ses pairs. De tout temps, et quel que soit les cultures et les confessions, des femmes ont accompagné les autres femmes pour mettre au monde leurs enfants. Sous des appellations  singulières ici matrone, sage –femme ou encore doula. La doula n’a pas vocation à prendre la place de la sage-femme qu’elle respecte profondément tout comme le corps médical. Je crois personnellement en la complémentarité des métiers et des approches au bénéfice des femmes et des couples pour leur projet de naissance et les premiers pas de parents. Des réminiscences probables de ma vie d’Educatrice de Jeunes Enfants. J’ai toujours travaillé en partenariat et en réseau avec les puéricultrices, les auxiliaires de puériculture, les personnes ayant le CAP petite enfance ou encore celles  dites qualifiées que cela soit en structure d’accueil petite enfance ou en MECCS. (Maison d’enfants à caractère Sanitaire et Social) Je crois que l’ensemble de ces corps de métiers permettent de nourrir les arcs d’un bel instrument de musique au service des jeunes enfants et de leurs parents. Les unes ne fonctionnant pas sans les autres. Le cadre éthique et déontologique de référence ainsi que le respect de la loi française sont ancrés en chacune de nous.

Qu’est-ce qu’une doula ?

Une doula est une femme qui accompagne , soutien une femme un couple dès les prémisses du désir d’enfant, pendant la grossesse , la naissance (en structure ou à domicile en présence d’une sage-femme)  ou encore pendant la période  postpartum encore appelé quatrième trimestre ou mois d’or et cela uniquement en complément du suivi médical choisi par les parents (hôpital, clinique, sage-femme libérale…). Elle accompagne sans discrimination liée aux origines, à la religion ou à la préférence sexuelle des parents. Une doula n’a pas de fonction médicale, elle n’est pas thérapeute. Elle soutient le travail des sages-femmes.

Une doula est une femme aux cotés de la femme enceinte et de ceux qui l’entourent, elle est à l’écoute de ses désirs, ses besoins et la suit dans ses choix. Elle propose un accompagnement dans la continuité, une relation de confiance, de complicité et d’intimité de femme à femme.

Son approche est centrée sur l’Autre, en tenant compte de  sa singularité et son histoire de vie. Ainsi, chaque rencontre est unique. Le temps est pris pour laisser la femme s’exprimer, parler de son ressenti et de ses questionnements. Cet espace de parole permet aux (futurs) parents de se sentir entendus, reconnus et considérés en tant qu’individu qui va donner la vie à un petit être.

La doula permet une ouverture de pensée et de cœur sur les souhaits des parents concernant la naissance en leur apportant des éléments de réponse à leurs questions pour qu’ils puissent prendre leurs décisions de façon libre et éclairée tout au long de la grossesse et de la naissance.

Une doula accompagne, soutient, entoure, les femmes seules ou les couples, et leurs proches. Elle n’exerce pas le métier de sage-femme. Elle s’engage à la confidentialité et se soumet au secret professionnel.

Pendant l’accouchement (à la demande des parents et en accord préalable avec l’équipe médicale), la doula connaissant le projet de naissance des parents, elle les soutient moralement, en créant un environnement rassurant, en les encourageant ou en s’effaçant pour être présente, tout simplement.

Bénéfices prouvés de recourir à une Doula:

Des essais cliniques randomisés (*) sur le soutien émotionnel et physique pendant le travail ont démontré de multiples avantages

  • – 50de césariennes
  • – 25% de temps de travail
  • – 60% de péridurales
  • – 30% d’analgésiques
  • – 40% de forceps

(*) The Doula Book How a Trainer Labor Companion Can Help You Have a Shorter, Easier and Healthier Birth
Second edition- by Marshall, Phyllis Klaus and John Kennell (Perseus Press, 2002)

Mon approche en tant que doula

Je suis portée par des valeurs de bienveillance , d’écoute, de respect et d’’empathie. Ma priorité est de créer un espace de dialogue, de communication suffisamment sécure pour favoriser la relation de confiance et ainsi la libre parole de chacun.e.

Etre là, à vos cotés,écouter aussi les silences car ils sont tout autant importants pour moi. Veiller à créer une bulle de bien être et de réconfort pour permettre à chacun de trouver sa place, mère et père mais aussi fratrie et l’entourage de vie.

Mon approche est soutenante et je m’appliquerai à valoriser vos compétences et vos ressources  car chacun a en lui énormément de ressources sans pour autant en avoir pleinement conscience.

Il est important de rester à sa juste place, discrète et non intrusive, au service du couple  pour être accompagnante du merveilleux événement qui va transcender votre vie.

Respecter les choix de chacun me semble également primordial : allaiter ou biberon, accouchement à domicile ou en structure …

Mon rôle et ma place sera de vous donner toutes les informations nécessaires pour vous permettre de prendre vos décisions en conscience.

L’accompagnement post-partum est également essentiel. Au bout de 72 heures passées à la maternité, le couple ou le parent isolé est de retour à domicile. Dans certaines communautés, la femme reste alitée durant un mois, le mois d’or. Son entourage prend soin d’elle en lui faisant sa toilette, préparant les repas, lui amenant au lit son bébé pour le nourrir, veille à son confort… La doula peut mettre en place une logistique pour faciliter le retour à la maison et peut lui faciliter le quotidien (repas, courses, veiller sur la fratrie)  et pleins d’autres choses.

La doula est un peu la Mary Poppins, la fée clochette ou encore la « google des parents » car sa connaissance du réseau partenarial et associatif lui permet de pouvoir vous orienter vers les bons interlocuteurs (professionnels paramédicaux, , conseillère en lactation,  lieux d’accueil parents/enfants…)

Nous ne sommes pas des professionnels de santé, ainsi nous ne prodiguons aucun  soin médical ni à visée thérapeutique.

Autre présence de la doula:

Je peux être à vos côtés pour vous accompagner  :

  • Dès votre désir d’enfant, à vos rendez-vous avec des spécialistes si vous entrez dans un parcours de PMA (Procréation Médicalement Assistée) et toutes ces étapes.
  • Pour une Interruption Volontaire  de Grossesse (IVG)
  • Si vous êtes confronté.e.s à un deuil périnatal (Interruption médicale de grossesse, décès in utéro, bébé né sans vie)
  • Si vous rencontrez des difficultés maternelles , épuisement maternel, « baby blues »… je suis par ailleurs référente de l’association « Maman Blues » à Montpellier  http://www.maman-blues.fr/