Quel mode de garde choisir pour bébénou ?

Dans un monde idéal, nous aurions tous en tant que parents le choix du mode de garde pour notre enfant ou d’ailleurs d’avoir un congé maternité digne de ce nom…

Certains parents sont pro collectivité dès le berceau, d’autres préfèrent opter pour un accueil plus individuel chez une assistante maternelle.

Dans la vraie vie ce n’est pas aussi simple et bien souvent nous ne remettons au jugement et décision des commissions d’attribution de places de crèche. Un refus de place en crèche nous amène irrémédiablement à opter pour un accueil chez une assistante maternelle et vice versa…

Je souligne au passage le travail réalisé par Marlène SCHIAPPA et maman travaille dans la réalisation d’un pacte transparence crèche afin de lever les doutes sur les attributions des places en crèche et leur opacité…

http://yahoo.mamantravaille.fr/pactetransparencecreches/

Pour certaines structures, il est possible de faire des pré -inscription plus ou moins tôt. J’ai connu une crèche parentale où les parents pouvaient pré inscrire leur enfant dès la connaissance de la grossesse. Ce qui n’est bien évidemment pas sans conséquence notamment lorsque ceux-ci sont malheureusement confrontés à une fausse couche….

La majorité des établissements d’accueils du jeune enfant optent désormais pour une inscription à la naissance voire à partir du 6ème mois de grossesse.

Il s’agit donc pour mettre toutes ses chances de son coté et de contacter toutes les crèches parentales, associatives, municipales, micro-crèche (cout différent mais aides de la CAF + crédit d’impôt ), les RAM (Relais Assistantes maternelles)  et crèches familiales pour les assistantes maternelles. Vous pouvez  trouver les coordonnées sur le site de votre Conseil Départemental qui édite la liste de tous les établissements d’accueils de jeunes enfants (EAJE) de votre département ou prendre attache auprès de votre mairie.

2015-mallette-mode-d-accueil-des-efts_web

 Le problème, comme vous vous en doutez, est que nous ne programmons pas la conception de notre chérubin…Même si on peut faire preuve d’ingéniosité pour essayer de rentrer pile poile dans le bon timing! alors si je tombe enceinte en aout … je devrai accoucher en avril… donc congé maternité jusqu’à fin juin avec mes congés annuels je peux arriver en septembre donc niquel! bah souvent ca marche pas comme on l’aurait voulu! L es commissions d’attributions des places ont lieu en mai/juin de chaque année pour la grande (et souvent unique) rentrée en septembre. Alors si comme moi vous avez deux fois mis au monde vos enfants après cette commission,  il faut attendre le prochain tour à savoir l’année prochaine….

thJOL6EHCA

Une structure collective

Dans ce cas là vous pouvez vous tourner vers une assistante maternelle, rattachée à crèche familiale/SAFE (agent municipal encadré par une directrice- puéricultrice). Les avantages sont multiples: pas de contrat à faire ni de salaire à gérer, l’assistante maternelle est fonctionnaire territoriale et bénéficie des formations en interne ou via le CNFPT et elle est accompagnée et soutenue par la directrice de la crèche familiale. (visite à domicile, réunion de régulation, activités du service petite enfance…)

thVJ5JAG9T

Il y a aussi l’option une assistante maternelle indépendante que vous pouvez trouver en vous rapprochant d’ un RAM (Relais Assistante Maternelle) qui pourra vous conseiller.

Au passage désolée pour ma tendance à féminiser mais je n’ai jamais rencontré de directeur de RAM ou de directeur d’EAJE mais des éducateurs de jeunes enfants sur le terrain oui! A la marge il faut bien le reconnaître.

La responsable du RAM propose des activités pour les assistantes maternelles indépendantes (heure du conte, motricité, activité créatrice…) , elle aide à l’élaboration du contrat, diffuse la liste à jour des AM disponibles, et permet aussi de faire de la régulation si conflit entre les parents et l’assistante maternelle.

ram

Plaquette d’information RAM fleury sur Orne

Vous pouvez aussi rechercher une MAM (maison des assistante Maternelle) sur votre commune. Je trouve personnellement que c’est le compromis idéal entre la crèche et l’assistante maternelle. Vous trouverez des assistantes maternelles, en général 3 ou 4, avec une douzaine d’enfants donc on reste à taille « humaine ».

Ou encore opter pour la garde d’enfants à domicile.

 

Vous vous demandez peut être ce que je peux préconiser en qualité d’éducatrice de jeunes enfants ?

Je vous répondrai qu’il n’y a pas de règles et qu’il faut voir en fonction de vos aspirations, de vos attentes, de vos contraintes aussi (horaires de travail atypique, besoin de garde particulier, géo- localisation…) J’aurai tendance toutefois à conseiller si cela était possible un accueil jusqu’à 12- 18 mois chez une assistante maternelle pour être cocooné et materné. Je ne dis pas que nous ne le faisons pas en crèche mais c’est forcément plus difficile dans un secteur de 13 bébés avec 4 adultes en alternance….

Puis un accueil en collectivité afin de répondre aux demandes d’explorations et aux besoins grandissants de votre enfant.

Mais dans tous les cas, poser des questions aux personnes qui s’occuperont de votre enfant. Un parent rassuré et confiant mettra son enfant dans de bonnes dispositions lors de la séparation et de l’adaptation. Dites vous bien que les enfants sont de véritables éponges émotionnelles et qu’ils ressentent tout.

thZNTHJBT3

 

Et bientôt un article sur l’adaptation et donc…la séparation!

Comment on this post

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *