Accoucher sans stress en gérant au mieux la douleur avec la méthode BONAPACE

Bien qu’éducatrice de jeunes enfants et maman de 3 enfants comme vous le savez sans doute, c’est avec ma petite dernière que j’ai découvert bon nombre de choses autour de la périnatalité notamment.

Je n’avais jamais entendu parler de massage pour bébé, d’éducation coopérative, de chant prénatal, de yoga pour femme enceinte, de portage en écharpe…  je me suis empéguée comme beaucoup je pense le porte bébé de la super marque machin qui te casse le dos et au final qui reste dormir dans le placard !

Sans titre

 

Autour d’un café avec une amie, Emily, enceinte de son 2ème enfant, nous discutons de son premier contact avec sa doula et elle évoque avec moi le choix d’avoir 3 sages- femmes. (Dont un homme s’il vous plait)

Je suis d’abord un peu stupéfaite puis intriguée. En fait, Emily a fait le choix d’aller chercher dans chaque professionnel des réponses et des méthodes pour vivre sereinement sa grossesse. Ainsi, avec une sage- femme elle faisait de l’haptonomie, avec un autre de l’accompagnement dit « traditionnel » et enfin une dernière sage- femme auprès de laquelle elle s’est formé à la méthode BONAPACE. Loin d’elle l’idée de faire du consumérisme médical mais plutôt le cadeau de vivre une grossesse en fonction de ses envies de femme et dans le respect de son projet de naissance porté avec son époux.

La quoi ? Lui dis-je.

La méthode BONAPACE, Sandrine, tu sais la méthode qui permet de gérer sa douleur pendant l’accouchement. Bah non, en fait, je ne connaissais pas et je pestais en mon for intérieur car cela m’aurait probablement aidé à mieux vivre mes accouchements qui ressemblaient plus à un triathlon qu’à un sprint avec mes 36 heures de travail en moyenne (je vous entends rire d’ici !)

 

Je décide donc de contacter Mme BONAPACE afin qu’elle m’explique sa méthode. C’est un membre de son équipe qui répond avec enthousiasme à mes questions car Julie Bonapace, actuellement en déplacement, entre le Canada, l’Europe et l’Afrique du nord, où elle forme à sa méthode des sages-femmes, se doit de déléguer des fonctions qu’elle aurait aimé assumer si elle avait le don d’ubiquité.:-) . Je me fais une joie de partager ces précieuses informations recueillies pour vous.

bonapace
Sophie BONAPACE

 

Bonjour Katarina, je vous remercie d’accepter cette interview afin de me parler de la méthode BONAPACE. Avant tout, pouvez-vous me présenter Julie BONAPACE?

 

“Bonjour Sandrine. Merci pour votre beau travail qui va permettre aux parents d’être mieux informés et soutenus.

Julie Bonapace, est une chercheure et formatrice québecoise, résidant à Gatineau, près d’Ottawa. Elle est spécialisée dans le soulagement non pharmacologique de la douleur. Maître en éducation, elle est également diplômée en sciences et en travail social.

Julie Bonapace, auteure de la méthode Bonapace, est une femme en constante réflexion et création. Depuis 25 ans, elle ne cesse d’améliorer son programme de formation afin d’aider au mieux les couples à vivre ensemble, de façon harmonieuse, sécuritaire et satisfaisante la naissance de leur enfant. Aujourd’hui, elle parcourt le monde pour enseigner ses découvertes.

Mais c’est avant tout une militante inspirante, une femme de foi et de cœur, qui offre généreusement son temps et son expérience, afin que le milieu de la périnatalité évolue[1] en tenant compte des nouvelles évidences scientifiques autant que d’une sagesse ancestrale trop vite oubliée.

 

Comment lui est venu cet intérêt profond de développer une méthode pour permettre aux femmes enceintes de vivre un accouchement sans douleur ?

 

Vous savez Sandrine, Julie nous répète souvent qu’elle préfère utiliser le terme “sensations intenses” plutôt que douleur. A travers la méthode Bonapace, elle nous apporte une approche novatrice de la douleur, notamment en mettant en avant deux de ses composantes. Une composante reliée à l’intensité, plus physique et une composante reliée à l’aspect désagréable, plus psycho-émotionnelle. On remarque qu’une personne peut être soulagée de l’intensité de la douleur et continuer à souffrir car l’aspect désagréable reste très présent, et inversement. Ainsi, couper la douleur physique n’empêche pas nécessairement la souffrance. On s’entend évidemment pour dire que personne n’aime souffrir. Dans la méthode Bonapace, la combinaison des approches physiques, neuro-physiologiques, hormonales, émotionnelles et psychologiques permet de réduire de 50% [2]la douleur à l’accouchement. Mais le but n’est pas de couper toute sensation, c’est plutôt de les mettre à un niveau tolérable afin d’utiliser ces sensations pour faire équipe avec le bébé. Ainsi, elles vont pouvoir guider la maman pour savoir où en est le bébé, quelles positions adopter pour lui faciliter le passage …

 

Pourquoi la place du partenaire est-elle si importante?

 

L’arrivée d’un enfant est une période de changements et d’ajustements pour un couple qui peut fragiliser la relation. Pour traverser ensemble ce moment de transition, les parents ont besoin de se sentir confiants et unis. A l’écoute des besoins des parents, Julie fut convaincue qu’inclure et valoriser le père pendant la grossesse et l’accouchement était une clé majeure pour y arriver.

Sans titre

En effet, les recherches démontrent que lorsque le père se sent compétent, utile et autonome dans l’accompagnement de sa partenaire lors de l’accouchement, la communication dans le couple, le lien père-enfant et l’estime du père et de la mère sont renforcés. C’est un des objectifs de la Méthode Bonapace.

A ce sujet, Daniel, un papa ayant suivi la méthode Bonapace témoigne: “Cette méthode nous a permis de vivre l’accouchement vraiment à deux du début à la fin, dans la confiance. Au départ, j’étais plutôt paniqué de la voir prise de contractions et de douleurs, essayant de montrer du sang froid sans vraiment y parvenir. A partir du moment où j’ai constaté que ça marchait vraiment, je me suis senti concentré, présent et surtout utile. J’ai le sentiment d’avoir partagé ses sensations et l’évolution de sa douleur, et ça, ça n’a pas de prix. Aujourd’hui, nous partageons toujours toutes nos sensations, questionnements, que ce soit en ce qui concerne notre bébé ou notre couple, la vie en général, c’était déjà le cas avant, mais peut-être que c’est encore plus facile maintenant.”

 

Lien vers témoignage

 

Je suis une maman de 3 enfants et j’ai dû pour chacun de mes accouchements être déclenchée à cause de l’hypertension. De fait accouchement très long, assez douloureux avec mon mari un peu désemparé à mes cotés et moi « légèrement » pénible… Comment la méthode BONAPACE aurait pu nous aider ?

 

La méthode Bonapace offre de nombreuses connaissances et techniques très utiles aussi dans les situations délicates. Mieux outillés, en confiance, vous auriez pu, à deux, préserver votre zone de confort et prendre soin de vos besoins : oublier l’heure, manger, boire, dormir si c’est possible. Votre partenaire aurait pu vous soulager entre les contractions par des massages non douloureux et pendant les contractions par des pressions intenses sur des points d’acupunctures. Vous auriez pû être entraînée à la maîtrise de l’attention par les sons, la respiration, la visualisation. Vous auriez pû utiliser la pratique de libération émotionnelle pour dissiper les émotions importunes. Vos hormones ainsi activées, plus sereine, vous auriez davantage aidé votre corps dans son “savoir accoucher”.

Votre mari se serait senti utile et vous auriez compris que vous n’étiez pas pénible, mais seulement à la recherche de votre zone “zen”. En suivant cette méthode à deux, vous vous préparez ensemble et votre partenaire est là pour protéger vos efforts et vous soutenir.

Sans titre

 

Je pense en effet que la méthode nous aurait été plus que profitable! Katarina, comment se déroule un atelier prénatal Bonapace pour les parents?

 

La méthode Bonapace est le fruit de 25 ans de recherche. C’est une méthode révolutionnaire en ce sens qu’elle allie les récentes connaissances scientifiques en neurophysiologie de la douleur et sur le rôle des hormones avec les savoirs et les techniques des médecines alternatives.

Durant 6 à 8 h d’atelier, les parents reçoivent de nombreuses connaissances éclairantes et sont guidés dans la pratique d’actes clés facilitant l’accouchement.

Basé sur un modèle pédagogique vivant, la formation donnent aux parents des outils concrets comme des massages de confort, des points d’acupression sur des zones réflexes qui soulagent tout en activant le travail, des techniques de respiration et de relaxation, des postures pour aligner le bassin durant la grossesse et pour aider le passage du bébé durant le travail et l’accouchement, des techniques de libération émotionnelle pour dépasser les peurs et les expériences négatives et bien d’autres ressources encore…

Pour toute inscription par notre site, les parents reçoivent aussi de nombreux ouvrages pour revoir et pratiquer le programme à la maison ainsi que la possibilité d’avoir une heure d’e-coaching de groupe avec Julie Bonapace.

L’atelier prénatal Bonapace se donne en groupe (au Québec) ou en individuel par internet.

Pour plus d’informations et vous inscrire, rendez-vous sur notre site www.bonapace.com

 

Comment devenir formateur et qui peut se former à la méthode BONAPACE ?

 

Aujourd’hui, Julie parcourt le monde pour offrir aux professionnels de la santé et à toute personne passionnée par la périnatalité, une formation “clé en main”. Après 4 jours d’enseignement, les participants sont capables de transmettre aux parents les connaissances et pratiques de la méthode Bonapace. Tous les outils pédagogiques nécessaires (powerpoint, animations, guide de du formateur, livre, etc…) sont offerts avec la formation.

Vous trouverez toutes les informations concernant les lieux de formation, le programme et les liens pour s’y inscrire sur notre site www.bonapace.com

 

Comment trouver une professionnelle dans notre secteur ?

 

En France, de nombreuses sages-femmes sont formatrices à la méthode Bonapace. Demandez à votre sage-femme si elle est formée à la méthode Bonapace ou si elle peut vous orienter vers une collègue qui l’est.

Vous pouvez aussi vous inscrire à nos ateliers prénataux individuels par internet via notre  site www.bonapace.com .  

logobonapace

 

Je vous remercie Katarina d’avoir pris le temps de me répondre, d’informer les femmes enceintes et  également les professionnels de la périnatalité sur cette méthode qui va en ravir plus d’un !

Ce fut un plaisir 🙂 N’hésitez pas à nous écrire si vous avez des questions ou des commentaires : info@bonapace.com.

 

 

[1] Julie est responsable de l’équipe de rédaction de la ligne directrice sur le soulagement de la douleur de la Société des obstétriciens et gynécologues du Canada (SOGC), à paraître en 2015.

 

 

[2] Bonapace, J., Chaillet, N., Gaumond, I., Paul-Savoie, E., et

  1. Marchand, «Evaluation of the Bonapace Method: A specific educational intervention to reduce pain during childbirth», Journal of Pain Research, 2013, 6, p. 653-661.

 

 

Comment on this post

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *