Faber et Mazlish

Témoignages Ateliers Faber et Mazlish « Parler pour que les enfants écoutent, écouter pour que les enfants parlent »
 
« Ma présence aux ateliers? A la demande de ma compagne en premier lieu, je suis aujourd’hui convaincu du bien fondé. Expérience nouvelle qui chasse « un naturel » pour laisser place à un dialogue, un bien-être de l’enfant pour qu’il puisse s’épanouir par lui même.
J’en vois tout le bénéfice aussi bien pour notre enfant que pour tout relationnel, familial- professionnel, qui permet d’éviter des situations d’incompréhension de l’autre. Prise de conscience qu’en étant bien avec soi même, à l’écoute et en se donnant du temps (dans le sens de ne pas être dans l’impulsivité),  tout est possible.
Un mot a retenir? Partage et… Merci! « .
 
Benoit, papa de Maxence 8 mois.

 « J’ai participé à ces ateliers avec mon conjoint, Benoit. Nous pouvons ainsi nous faire des rappels, nous reprendre mutuellement et mettre à l’œuvre déjà dans notre couple les habilités Faber et Mazlish. Les ateliers m’ont confortée dans ma volonté de mettre en place cette démarche avec mon enfant mais également ouvre vers toutes les communications. Cela apporte des arguments pour expliquer à l’entourage notre façon d’être avec Maxence. Les ateliers sont bien structurés et Sandrine apporte des exemples concrets. J’ai apprécié que Sandrine et le groupe accepte la présence de Maxence et de ma mère qui le gardait aux ateliers car j’étais plus sereine et j’ai pu profiter pleinement des ateliers.
Je retiens  l’accueil et le déroulement chaleureux des ateliers, moments agréables et en toute simplicité. »
Floriane, maman de Maxence, 8 mois.
 

« Les ateliers ont répondu à mes attentes. Cela m’a apporté des pistes pour communiquer avec mon fils de façon empathique et surtout être plus à l’écoute de ce qui se vit pour lui. J’ai également des éléments pour pouvoir les partager avec mon mari et ainsi être dans la même démarche.
Les ateliers ont été très dynamiques et j’ai apprécié la richesse des échanges entre les participants et avec Sandrine. Cela m’a donné envie de poursuivre avec les ateliers « Frères et sœurs sans rivalités ». Je suis convaincue que je suis sur la bonne voie, celle en accord avec mes convictions personnelles dans le respect de l’autre. »
 
Aurélie, éducatrice de jeunes enfants, maman de Gabin, 2 ans.
 

« Très bon moments de convivialité où on peut échanger des problématiques sans avoir peur d’un jugement. Moment de respect et d’échanges. Ces journées ont été un très bon moment de partage et d’écoute. Dès la première rencontre j’ai pu mettre en pratique certaines habilités et j’ai constaté un changement positif dans la façon d’appréhender les choses.
Grâce à ces ateliers on se rend compte que tous les parents traversent, à un moment ou à un autre, les mêmes moments difficiles et le fait d’en parler ensemble, de chercher comment améliorer la situation c’est déjà beaucoup!
Je retiens particulièrement le fait d’avoir pu parler librement de mes sentiments, chose à laquelle je ne suis pas habituée…
 
Laurence, maman de Noelie 8 ans.

Devenir parent n’est pas automatique, ce n’est ni facile ni rapide et cela demande de se remettre en question encore et encore. Maman de 2 enfants et bientôt 3, je puise chaque jour dans mes trésors d’imagination et mes réserves de patience mais cela ne suffisait plus. J’entendais de plus en plus de témoignages sur « l’éducation bienveillante » et cette voie m’a plue. J’ai donc décidé de m’informer plus sérieusement, via internet dans un premier temps puis en lisant ou en écoutant des spécialistes de ce courant de pensée. Mais au bout d’un moment, j’ai senti la limite de cette démarche et j’ai eu envie de découvrir plus directement cette univers en participant aux ateliers. Ca a été un moment de partage extraordinaire et très productif : se retrouver entre parents, découvrir que l’on a tous plus ou moins les mêmes difficultés et aspirations et tenter de trouver ensembleune autre manière de communiquer

L’apprentissage n’est pas évident, c’est une nouvelle façon de dialoguer avec ses enfants. Mais très rapidement les résultats sont là et ils sont incroyables !

Aujourd’hui, je suis convaincue du bénéfice de ces ateliers et il ne se passe pas un jour sans que j’y puise une habileté (Qu’est-ce que c’est ? Participez aux ateliers et vous le saurez !). Ce n’est pas une méthode miracle et il y a encore des situations où les mauvaises habitudes ressurgissent mais j’y ai trouvé un chemin vers la parentalité qui me correspond.

Cécile maman de deux enfants et enceinte de son 3ème loulou


«  Je ressens de la gratitude. J’ai envie de remercier énormément les auteures de ce livre « Parler pour que les enfants écoutent, écouter pour que les enfants parlent ». Les remercier pour toute cette menée grâce à leurs expériences. Je remercie aussi Sandrine pour cet engagement que tu as et le fait de nous permettre de pratiquer cet atelier.

C’est un très bel échange humain et riche en contenu.

J’ai appris beaucoup de subtilités pour éviter les conflits. Je me suis sentie rassurée de voir que j’en avais déjà acquises quelques-unes et j’ai hâte de mettre en pratiques les nouvelles.

Cet atelier m’a permis aussi de déculpabiliser, de réaliser que je suis sur la bonne voie, ouverte au changement et que je peux le faire.

Ces deux journées sont à mes yeux très positives.

J’ai une petite frustration concernant l’extérieur car je m’applique à mettre en œuvre une éducation bienveillante mais mon fils est déstabilisé lorsqu’il se trouve à l’école…

Le point positif est que je ne culpabilise plus et j’ai la foi. Merci, merci, merci, je me sens encouragée ! »

Sylvie maman d’un garçon de 8 ans


« C’est un travail que j’avais déjà entrepris avec mon conjoint à la naissance de notre fils.

L’échange avec d’autres mamans qui ont un vécu différent et une composition familiale différente permet une grande richesse dans les échanges et apporte des éclairages nouveaux avec les mises en situations.

Ça pousse à la réflexion et à la projection surtout pour moi qui n’ai encore qu’un bébé de 18 mois.

J’espère réussir à me rappeler les habiletés quand il grandira et qu’elles s’avèreront d’autant plus utiles et bienvenues. Mais j’essaie déjà de pratiquer auprès des adultes de mon entourage car je trouve ces habiletés valables et très efficaces dans la communication en générale, donc pas exclusivement avec les enfants.

Ça apporte plus d’apaisement dans la façon d’entendre et de vivre les choses… »

Perinne maman de Marius 18 mois.


« Durant ces ateliers,  j’ai tout d’abord eu l’impression de me retrouver moi, en tant qu’enfant, puis en tant que personne (dans la société), et en tant que parent.

J’ai l’impression d’avoir vécu beaucoup de remise en question, de moments de questionnements, de recherche de solutions pendant les 3 premiers thèmes. Puis, petit à petit, certaines choses se sont mises en place et je me suis sentie plus sereine, plus en accord avec moi-même durant les 3 thèmes suivants.

C’est ateliers m’ont indéniablement apportés les outils qui me manquaient dans ma relation avec les enfants. Et je pense qu’ils en ressentent les bénéfices et espèrent qu’ils se construiront grâce à cela.

J’espère pouvoir suivre un jour les ateliers « frères et sœurs sans rivalités » pour « boucler la boucle » !

Au plaisir de se revoir Sandrine !

Aurélie, éducatrice de jeunes enfants  d’un fille de 4 ans et un garçon de 9 ans .


« Cet atelier a été très enrichissant dans ma réflexion de parent. Des mises en situation qui permettent de s’identifier. Certaines habiletés que j’ai tenté de mettre en place ont déjà porté leur fruit.

Ce n’est pas toujours évident de changer sa manière de procéder vis-à-vis de ses enfants, c’est aussi ce que cet atelier m’a permis de prendre conscience.

Notre propre éducation nous influence énormément, l’envie de bien faire ou de mieux faire rendent les choses difficiles parfois. Mais l’idée globale de bienveillance est importante à garder et comme l’a dit Sandrine «  la bienveillance envers soi avant tout ». C’est peut être la meilleure façon de montrer l’exemple à nos enfants. »

Jessie maman de deux filles de 4 ans et 1an 1/2


 

« J’ai pu expérimenter tout de suite les habiletés qui consistent à accueillir les émotions difficiles de mes enfants par un mot ou même un silence. Cette habileté est très facile à mettre en place et est très efficace avec mes enfants.

La formation est intéressante, pratique et les jeux de rôles la rende vivante.

Pourquoi ne pas prévoir dans les formations un temps à distance (dans 2 ou 3 mois put être) pour un retour d’expérience, de mise en pratique et en mots. »

Audrey maman de 2 enfants 9 ans et 7 ans et belle maman d’une fille de 15 ans.